Pour Pâques, je vous propose cette recette ancienne, qui était  traditionnelle dans la campagne alsacienne et maintenant devenue un peu oubliée dans nos villes.
La recette originale que j’utilise se faisait avec deux kilos de farine, ce qui laisse imaginer de grandes familles composées de trois ou quatre générations de personnes vivant dans une grande ferme à colombages.

painpaques3

1 ,3 kg de farine
45 cl de lait
130 gr de beurre
2 œufs
1 jaune d’œuf pour dorer
1 paquet et demi de levure boulangère fraîche (ou dose équivalente de levure déshydratée)
2/3 de tasse de raisins de Corinthe
1 c. à soupe d’eau de rose (« Rosewasser »)

Mettez la farine dans un bol et ajoutez la pincée de sel. Faites tiédir le lait dans une casserole.

Prélevez la moitié du lait et faites-y dissoudre la levure. Laissez reposez 5 minutes.

Faites fondre le beurre dans le reste du lait.

Versez le mélange de lait avec la levure dans le bol, mélangez. Ajoutez ensuite le mélange de lait et du beurre et les 2 œufs et l’eau de rose. Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle se détache des mains et du bol. Ajoutez encore les raisins de corinthe.

Placez la pâte levée dans un endroit chaud (près du fourneau ou du radiateur) et laissez gonfler la pâte d’environ 6 centimètres. Coupez des cercles de papier de cuisson (ou du papier sulfurisé beurré) de la grandeur des pains. Prenez la pâte et formez des miches rondes ou ovales. Posez-les sur le papier découpé. Badigeonnez les pains de jaune d’œuf délayé dans du lait et faites cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 45 à 60 minutes, en surveillant la cuisson. Les pains doivent être dorés sur le dessus.

Dégustez au petit déjeuner en coupant le pain en tranches, avec du beurre et de la confiture.