Dans mon enfance, ma mère respectait la tradition du Jeudi Saint (en alsacien Griener Dunnerstaa) en nous servant un repas composé d’œufs durs, d’épinards et de pommes de terre en  robe des champs. Bien sûr, je détestais cela, et j’ai gardé longtemps une aversion pour les épinards.

Je crois que nous avons envie de conserver les traditions lorsque nous avançons en âge, en comprenant leur importance culturelle et leur symbolique. Ce plat rappelle sans doute aussi les traditions de la Pâque juive (le repas de Pessah que l’on appelle Seder)

J’ai donc pour ma part adapté cette coutume en créant une tourte pascale bien plus appétissante dont la farce est composée des ingrédients de la tradition familiale.

Pour 2 à 3 personnes :
1 pâte brisée en paquet rectangulaire (Herta)
3 œufs  et 1 jaune d’œuf pour dorer
8-10 galets d’épinards surgelés (environ 30 cl en volume)
1 pomme de terre
1 faisselle individuelle de fromage blanc (Rians)
2 à 3 c. à soupe de crème fraîche
sel, poivre
(éventuellement 2 c. à café de parmesan)

Faites cuire la pomme de terre et 2 œufs en œufs durs. Etalez les 2/3 de la pâte brisée  et foncez un moule de 23 cm de diamètre en laissant déborder  les 4 coins de la pâte étalée en  carré. Coupez les 2 œufs durs en deux et posez les 4 moitiés sur la pâte, face bombée vers le haut. Emincez la pomme de terre  cuite et posez sur la pâte.

Faites cuire les épinards au micro ondes pendant 3- 4 minutes. Ajoutez le fromage blanc, l’œuf cru, la crème fraîche. Salez, poivrez. Ajoutez éventuellement un peu de parmesan. Versez cette préparation sur la pâte.

Etalez le reste de pâte pour en faire un disque, le poser sur la tourte, et soudez les bords de la tourte. Faites une cheminée au centre dans laquelle vous piquez un tuyau fait avec du papier d’aluminium. Décorez la tourte avec le reste de pâte. Dorez avec le jaune d’œuf délayé dans un peu de lait.
Mettez au four préchauffé à 220°, pendant 30 minutes. Servez chaud.